Bienvenue sur le site du "Billard Creusois"

L'association n'a actuellement plus d'activité faute de structure adaptée

Mail: billardcreusois@live.fr

 

Le champion du monde de billard américain est Niçois !



Voir le reportage de TF1 sur Stephan Cohen:  ICI

Stephan Cohen, champion du monde de billard américain, s'entraîne au club de « La Boule Noire », rue Halevy à Nice.

Silence, on joue ! Dans l'ambiance feutrée du club « La Boule Noire », rue Halévy à Nice, Stephan Cohen enchaîne les coups. Calme et concentré il positionne la queue, fixe l'objectif. Le geste est net, précis. « Toc ! » Les billes s'entrechoquent, puis, invariablement, suit le vacarme. Celui qui accompagne la descente dans les entrailles de la table. Respect.

A 38 ans, le joueur niçois vient de décrocher le titre de champion du monde de billard américain. Un exploit qui n'a pas remis en cause la routine des entraînements. Dans son club situé à deux pas de la Promenade des Anglais, il s'accorde une pause, le temps de répondre à nos questions. En toute simplicité. « C'était un rêve, car la concurrence est rude. Ce jeu est devenu très populaire, des dizaines de millions de personnes le pratiquent. Je ne partais pas favori ». Le rêve est devenu réalité : à New-York, au championnat du monde de billard américain, Stephan Cohen s'est hissé sur la 1ère marche du podium. Dès le lendemain, il s'envolait pour Manille. Disputer une compétition par équipe, dans un pays où les champions de billards sont des stars. Aussi populaires que les joueurs de foot et les vedettes télés. Le public l'arrête dans la rue, il signe des autographes. Pas comme en France où Stephan Cohen est un champion très discret.

Précision au millimètre près

Sa victoire est le fruit d'années de travail. « Je m'entraîne 4 à 6 heures par jour, depuis quinze ans. C'est nécessaire si on veut atteindre une précision de l'ordre du millimètre, ça se joue même parfois à moins. Quand je vois Federer jouer au tennis, ça semble facile. C'est pareil pour le billard. Si je ne m'applique pas, je rate les billes ».

En finale, contre Mika Immonen, Stephan s'est appliqué.

Et demain, à quels challenges va-t-il s'attaquer ?

« Le titre de champion du monde n'est pas une fin en soi. C'est une étape. Maintenant, il va me falloir apprendre à jouer avec une pression supplémentaire. Continuer à être créatif. Einstein a dit qu'il y avait autour d'une table de billard plus d'1 millions de positions, alors... »

Il est loin d'avoir exploré toutes les possibilités de sa discipline, et il s'en réjouit.

Dès aujourd'hui à Paris, puis ensuite à Porto, il continuera à jouer avec les bandes.

Seul face à ses billes et à lui-même.

Et toujours animé par la même passion, née il y a 25 ans.

« En face de mon collège, il y avait une académie de billard. Tous les jours, en sortant des cours, je restais des heures collé à la vitre, car j'étais trop jeune pour être admis dans le club. Puis, un jour, la responsable m'a laissé entrer. Je me suis assis dans un coin et j'ai regardé. »

Aujourd'hui c'est toute la planète du billard américain qui a les yeux braqués sur lui.

Sophie Casals  (http://www.nicematin.com)





 

Point  des événements de billard ponctuant cette semaine:

Voici le point concernant les événements de billard à poches ponctuant cette semaine dans notre ligue.

 


 

Championnat individuel 8 pool :

 ---------


 



Championnat Américain :

--------


Pour plus de précisions contactez: christophe.jude@legrand.fr

 Infos diverses :

- De nombreux articles sont mis en ligne sur le site de la ligue. Allez
voir !
http://limousin.billard.free.fr/

- Des informations sont disponibles sur les relations FFB/AFEBAS et
l'évolution à l'international du pool, sur le site de la FFB :
http://pool.ffbillard.com/

 

 

 

 

 

 

 

  

Décès de Paul Newman , Adieu "Fast" Eddie Felson.

Westport (USA) le 26 septembre
Décès de Paul Newman
Adieu "Fast" Eddie Felson


C'est avec tristesse que le monde du billard a apprit la nouvelle du décès d'une légende du cinéma, l'acteur américain Paul Newman.

Il était bien connu pour son interprétation d'Eddie Felson dans les films "l'Arnaqueur" (1961) et "La Couleur de l'argent" (1986). Si le premier des deux films lui valu l'une de ses 10 nominations au Oscars, le deuxième lui permit de décrocher la statue de "meilleur premier rôle masculin". Il reçu deux autres trophés, l'un pour l'ensemble de son oeuvre, et l'autre pour son implication sociale.

Durant la promotion de "La Couleur de l'argent", Newman déclara "je n'ai pas pour habitude de me vanter, mais ce film est vraiment bon. Scorsese est un génie". Steve Mizerak, Mike Sigel, Willie Mosconi ont été autant de stars du billard qui ont côtoyé la légende. Comme acteur ou comme élève, il les a tous conquis. Mosconi permit à Newman en deux mois seulement de jouer assez bien pour assurer la majorité de ses scènes de "l'Arnaqueur", où il joua au 14/1 ainsi que brièvement au 3 bandes. En reprenant son rôle 25 ans plus tard, à la mode du jeu à la 9, c'est Mike Sigel qui fut chargé de coacher l'acteur, avec le succès que l'on sait.

SOURCE: http://www.kozoom.com


 
 
 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement